trump

Le compte Twitter du président américain Donald Trump est “suspendu de façon permanente… en raison du risque de nouvelles incitations à la violence”, indique la société.

Selon Twitter, la décision a été prise “après un examen minutieux des récents Tweets du compte @realDonaldTrump”.

Elle intervient au milieu d’une purge de Big Tech des plateformes en ligne utilisées par M. Trump et ses partisans.

Certains législateurs et célébrités demandent depuis des années sur Twitter d’interdire M. Trump.

Aussi, l’ancienne première dame Michelle Obama a tweeté jeudi que les géants de la Silicon Valley devraient cesser d’autoriser le “comportement monstrueux” de M. Trump et l’expulser définitivement.

Pourquoi twitter bannit M. Trump ?

Trump a été exclu de son compte pendant 12 heures mercredi après avoir traité de “patriotes” les personnes qui ont pris d’assaut le Capitole américain.

Des centaines de ses partisans sont entrés dans le complexe. Alors que le Congrès américain tentait de certifier la victoire de Joe Biden à l’élection présidentielle. Les violences qui ont suivi ont entraîné la mort de quatre civils et d’un officier de police.

Twitter a alors averti qu’il interdirait “définitivement” M. Trump. Si par ailleurs il enfreint à nouveau les règles de la plateforme.

Après avoir été autorisé à revenir sur Twitter, Trump a posté vendredi deux tweets que la société a cité comme étant les derniers coups de gueule.

Dans l’un d’entre eux, il a écrit : “Les 75 000 000 de grands patriotes américains qui ont voté pour moi, AMERICA FIRST, et MAKE AMERICA GREAT AGAIN, auront une VOCATION GÉANTE pendant longtemps. Ils ne seront pas irrespectés ou traités injustement de quelque manière que ce soit ! !!

Selon Twitter, ce tweet “est interprété comme une indication supplémentaire que le Président Trump ne prévoit pas de faciliter une transition ordonnée“.

Dans la suite, le président a tweeté :À tous ceux qui ont demandé, je n’irai pas à l’inauguration le 20 janvier”.

Twitter a déclaré que cela était “reçu par un certain nombre de ses partisans comme une confirmation supplémentaire que l’élection n’était pas légitime”.

Ainsi, Twitter a annoncé que ces deux tweets étaient “en violation de la politique de glorification de la violence”.

Quelle a été la réaction ?

En effet, après que Twitter ait banni son compte @realDonaldTrump, M. Trump a tweeté à partir du compte officiel @Potus du président américain, suggérant qu’il “examinerait les possibilités de construire notre propre plateforme à l’avenir” et se plaçant en garde contre Twitter.

Twitter a supprimé les tweets dès leurs publications.

Trump

 

Aussi, réagissant à l’interdiction, Jason Miller, conseiller de la campagne Trump 2020, a tweeté : “Dégoûtant… si vous pensez qu’ils ne viendront pas vous chercher ensuite, vous vous trompez.”

 

D’autres entreprises technologiques bloquent-elles Trump ou ses partisans ?

Plus tôt vendredi, Twitter a banni définitivement les comptes de deux fidèles de Trump. L’ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn et l’avocat Sidney Powell.

Pendant ce temps, l’animateur de radio conservateur Rush Limbaugh a désactivé son compte Twitter peu après leur interdiction.

Jeudi, Facebook a déclaré qu’il avait suspendu M. Trump indéfiniment. La populaire plateforme de jeux Twitch a également interdit pour une durée indéterminée la chaîne du président sortant. Il l ‘avait utilisée pour les diffusions de rassemblements. Il en va de même pour Snapchat.

Par ailleurs, la société de commerce électronique Shopify a fermé deux magasins de souvenirs en ligne de M. Trump. Vendredi, Reddit a interdit son forum “donaldtrump” pour les partisans du président.

Pourquoi Twitter était-il un outil puissant pour Trump ?

En effet,M. Trump a utilisé Twitter pour insulter ses adversaires, encourager ses alliés, les pompiers, nier les “fausses nouvelles” et exprimer ses griefs. Ceci en utilisant souvent toutes les majuscules et les points d’exclamation pour souligner son point de vue.

Bien que les critiques disent que les messages étaient un torrent de désinformation. Le média l’a aidé à contourner les filtres médiatiques. Et aussi à se connecter instantanément avec près de 89 millions d’adeptes.

En outre, les fautes d’orthographe étaient quasi absentes dans ses tweets. Il laissait parfois ses abonnés deviner des fautes de frappe apparentes. Comme lorsqu’il a écrit “Malgré la constante covfefe négative de la presse”.

Cependant, le ministère de la justice a déclaré en 2017 que les tweets de M. Trump étaient des “déclarations officielles du président des États-Unis”.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)