Travailler en freelance signifie que, vous allez  travailler comme indépendant. On dit qu’une personne travaille en tant qu’indépendant ( autonome), lorsqu’elle est à la fois entrepreneur, propriétaire, et son propre employé.

Par ailleurs, on entend souvent l’expression “travail à son compte”dans le langage courant.

Si vous souhaitez entamer une carrière de freelancer, vous devez vous enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés, pour que vous puissiez facturer vos clients.

Celle-ci est affiliée au régime des indépendants pour garantir sa protection sociale. Bien évidemment, on parle pas ici de salarié.

travail en freelance

 

Travailler en freelance : Quels avantages et inconvénients ?

 

Vous souhaitez choisir vos propres missions pour vos clients ? travailler en freelance est fait pour vous.

Le freelance bénéficie par ailleurs d’une grande autonomie, lorsqu’il travaille. Horaires de travail, missions à réaliser,  à vous de travailler comme bon vous semble ! Quant à la rémunération de vos missions, elle peut varier d’un client à l’autre. Ainsi, le revenu que perçoit un freelance est très variable.

Travailler en freelance vous mettra au défi suivant : savoir gérer seul toutes les fonctions dite, d’une activité commerciale. Contrats légaux, marketing, production, finances, ventes, comptabilité, le freelance doit savoir gérer tout cela, sans nécessairement être un spécialiste dans ces domaines.

Cependant, vous pouvez faire appel à une aide externe. Comme par exemple un comptable, pour vous gérer le volet comptabilité, ou un juriste pour élaborer vos contrats. Cependant, un freelance doit assumer tous les coûts, que peuvent engendrer ces prestations de service.

Par ailleurs, entre 2 missions, un freelancer peut venir à manquer de travail, et donc de rentrées d’argent.

 

Quel est le statut du travailleur en freelance ?

 

2 choix s’offriront au freelancer  ( sauf en cas d’activités particulières ), en termes de statuts :

  • Statut de société : Pour ce statut, vous êtes responsable seulement à hauteur du montant du capital apporté.
  • Entreprise individuel : Le régime que l’on retrouve le plus chez les freelancers est celui de micro-entrepreneur.

En effet, l’entreprise individuelle est un statut qui se différencie par sa simplicité. Ainsi, le freelancer est responsable des dettes professionnelles aussi sur ses biens propres.

En d’autres termes,  ce que la personne possède à titre privé,  pourra servir à effacer les dettes éventuelles de l’activité commerciale.

Constituer une EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée), semble être la meilleur solution pour remédier à cela. Ou une EURL entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée, appelée dans le langage courant EURL.

Un freelancer peut opter pour différents types de société :

  • SCP : société civile professionnelle
  • SCM : société civile de moyens
  • SEL : société civile libérale
  • SELARL : société d’exercice libéral à responsabilité limitée.

Travailler en freelance

 

En conclusion, travailler en freelance peut avoir plein d’avantages, comme aussi certains inconvénients. Si vous n’aimez pas vous réveiller le matin à sept heures pour aller au bureau, et rester assis 8 heures sur une chaise, travailler en freelance est certainement le mode de travail qui vous ira le mieux ! Devant une plage bien allongé, ou bien dans un café calme dans votre quartier, choisissez le cadre de travail où vous vous sentez le plus à l’aise pour être productif. Cependant, vous risquez de manquer d’argent si vous n’enfilez pas rapidement les missions en tant que freelance !

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)