Clubhouse

D’après une étude menée par United HealthCare et Eyesafe en 2020, 71% des adultes passent une moyenne de plus de 3 heures de screentime par jour. Et ce, depuis le déclenchement de la crise sanitaire et le Grand Confinement. En particulier, les télétravailleurs admettent avoir dépassé dans la plupart de temps plus que la moitié de leurs jours devant un écran, soit 12 heures par jour.

Suite à cela, le monde enregistre une augmentation exponentielle des symptômes de fatigue visuelle, surtout chez les professionnels. Ainsi, s’étaler sur un nouveau réseau social, ce qui demande généralement plus de screentime, semble loin d’être une bonne idée. Mais, quand il s’agit d’un réseau se basant principalement sur l’écoute et qui a commencé à gagner l’intérêt des grands leaders de business comme Mark Zuckerberg et Elon Musk, Clubhouse vaut le coup.

Développé par Paul Davison et Rohan Seth en 2020, Clubhouse connaît une croissance calme mais constante. L’application a deux millions d’utilisateurs actifs et vaut déjà un milliard de dollars. Inspirée de la méthode de communication des podcasts et de l’authenticité des messages vocaux, Clubhouse a pour but de faciliter la communication entre professionnels et personnes partageants les mêmes intérêts sans se soucier du contact visuel. Ceci soulage le stress d’être présentable ou de se situer dans un endroit calme et adéquat. Et ce, pour assister aux séances de rencontre, ayant lieu dans des « salles » virtuelles. Ainsi, cette plateforme permet de faire connaitre sa marque et ses produits aux utilisateurs intéressés. Mais aussi, de faire du networking B2B.

 

Clubhouse, une expérience aussi réelle que le offline

Ce qui distingue Clubhouse des autres réseaux sociaux ? L’exclusivité. Les « salles » sont inaccessibles sauf si on est accepté par l’hôte de la salle. Tout utilisateur qui créé une perturbation au sein de la salle, est demandé de quitter cette dernière. Ceci pour que la rencontre virtuelle soit fructueuse. Un autre avantage de cette application est que les participants sont tous intéressés par le sujet discuté. De plus, tout ce qui est partagé avec ou entre les invités est non édité et pur, les réactions sont aussi spontanés.

Notez que, si une rencontre ou une « salle » est ratée, elle n’est plus disponible sur la plateforme. L’option d’enregistrement ou de re-post n’est donc pas présente sur Clubhouse. Ce qui rend donc l’expérience de ces salles, aussi réelle que l’expérience offline. Sa nouveauté dans le monde des réseaux sociaux lui donne aussi un esprit de fraîcheur. Voir même, de nouveaux départs et d’opportunités. Elle représente donc un véritable Hub de networking et de partage d’idées. Ce qui favorise ainsi, la croissance d’une organisation.

 

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial

Enjoy this blog? Please spread the word :)